Évaluation finale

Questionnaire appliqué sur 15 élèves roumains et 13 élèves tchèques

25.04.2007

1. Précisez quel est l’objectif principal du projet :

              visiter un pays étranger;

            ■  étudier dans un pays étranger ;

            ■ apprendre une langue étrangere enseignée et moins enseignée en prenant        conscience des valeurs du patrimoine culturel européen et en se développant une   citoyenneté active à la fois ;

2. Y a-t-il des ressemblances entre le tchèque et le roumain ?

            ■  oui                          ■  non                       

            ■ je ne sais pas

 

3. Considerez-vous les connaissances acquises pendant le cours trilingue roumain-français-tchèque

            ■  très utiles ? ■  assez utiles   ?          ■  pas de tout utiles ?

 

4. Quel est le pourcentage estimatif de votre utilisation du roumain / tchèque dans le pays partenaire ?

            ■  75%                        ■  50%                         ■  25%

 

5. Quel est le pourcentage estimatif de votre utilisation du français durant le projet ?

            ■  100%                      ■  50%                         ■  25%

 

6.  En quelle mesure la traduction des légendes, mythes et contes de fée vous a aidé à renforcer vos connaissances de français ?

            ■  beaucoup                ■  assez                       ■  peu

 

7. Considerez-vous que la mise en scène du scénario d’un conte de fée vous a permis de mettre en valeur

            ■  l’esprit ludique         ■  l’art de l’interpretation        

            ■  le langage corporel

 

8. En quelle mesure les visites de documentation vous ont-elles aidé à redécouvrir et redéfinir la culture de votre pays ?

            ■  beaucoup                ■  assez                       ■  peu

9. Qu’est-ce que vous avez apprécié le plus pendant les visites de documentation dans le pays partenaire ?

            ■  la qualité de vie                    ■  la culture                 

            ■  le paysage

 

10.  Comment les activités du projet vous ont developpé les habiletés dans l’utilisation de TICE ?

            ■  beaucoup                ■  assez                       ■  peu

           

11. Qu’est-ce que vous avez apprecié le plus dans le pays partenaire ?

            ■  l’hospitalité             ■  les plats traditionnels         

            ■  l’esprit communicatif

 

12. Après avoir vecu cette première expérience du travail dans un projet linguistique Comenius 1.2, aimeriez-vous prendre part à un autre ?

            ■ oui                ■  non              ■  je ne sais pas

 

 

Résultats de l’évaluation des élèves roumains:

 

Question

Réponse

1. Précisez quel est l’objectif principal du projet :

 

■  visiter un pays étranger;

■  étudier dans un pays étranger ;

■ apprendre une langue étrangère enseignée et moins enseignée en prenant     conscience des valeurs du patrimoine culturel européen et en se développant une citoyenneté active à la fois  -  15 (100%)

 

2. Y a-t-il des ressemblances entre le tchèque et le roumain ?

 

■  oui -12 (80%)

■  non – 2 ( 13,33%)

■ je ne sais pas – 1 (6,66%)

 

3. Considérez-vous les connaissances acquises pendant le cours trilingue roumain-français-tchèque

 

■  très utiles ? – 5 (33,3%)     

■  assez utiles   ?- 10 (66,66%)          

■  pas du tout utiles ?

 

4. Quel est le pourcentage estimatif de votre utilisation du roumain / tchèque dans le pays partenaire ?

 

■  75% -                     

■  50%- 8 (53,33%)     

■  25% - 7 (46,66%)

 

5. Quel est le pourcentage estimatif de votre utilisation du français durant le projet ?

 

■  100% - 3 (20%)                

■  50% - 8 (53,33%)              

■  25% - 4 (26,66%)

 

6.  En quelle mesure la traduction des légendes, mythes et contes de fée vous a aidé à renforcer vos connaissances de français ?

 

■  beaucoup – 12 (80%)                    

■  assez – 3 (20%)                 

■  peu -

 

7. Considérez-vous que la mise en scène du scénario d’un conte de fée vous a permis de mettre en valeur

 

■  l’esprit ludique – 9 (60%)   

■  l’art de l’interprétation – 6 (40%)   

■  le langage corporel

8. En quelle mesure les visites de documentation vous ont-elles aidé à redécouvrir et redéfinir la culture de votre pays ?

 

■  beaucoup – 12 (80%)                    

■  assez – 3 (20%)                 

■  peu

9. Qu’est-ce que vous avez apprécié le plus pendant les visites de documentation dans le pays partenaire ?

 

■  la qualité de vie – 2 (13,33%)                    

■  la culture – 13 (86,66%)                

■  le paysage

10.  Comment les activités du projet vous ont développé les habiletés dans l’utilisation de TICE ?

 

■  beaucoup – 4 (26,66%)                 

■  assez – 11 (73,33%)                      

■  peu

11. Qu’est-ce que vous avez apprécié le plus dans le pays partenaire ?

 

■  l’hospitalité – 13 (86,66%) 

■  les plats traditionnels – 2 (13,33%) 

■  l’esprit communicatif

12. Après avoir vécu cette première expérience du travail dans un projet linguistique Comenius 1.2, aimeriez-vous prendre part à un autre ?

■ oui- 11 (73,33%)                

■  non  -          

■  je ne sais pas – 4 (26,66%)

 

 

Interprétation des réponses:

 

Les réponses données par les élèves roumains impliqués dans le projet démontrent le fait qu’ils connaissent l’objectif  principal du projet et qu’ils ont amélioré leur niveau de connaissances linguistiques à travers les échanges  avec les partenaires tchèques. 80 % d’entre eux  ont apprécié qu’il y a des ressemblances entre les deux langues  des partenaires, des ressemblances dues  aux influences slavones du roumain. 66,66 %  ont apprécié les cours de tchèque assez utiles, 53% en utilisant dans le pays partenaire les connaissances acquises dans un pourcentage de 50%. La traduction des textes ainsi que la communication avec les partenaires les a également aidés (80%), dans une grande mesure, à beaucoup améliorer  le niveau des connaissances de français. Les visites de documentation ont été estimées comme étant intéressantes tant pour la redécouverte de leur propre culture (80%) que pour la connaissance de la qualité de vie (13%) et de la culture du pays partenaire (86,66%). Les activités du projet ont amené les élèves  à utiliser et enrichir leurs connaissances dans le domaine du TIC et 73,33% des élèves impliqués dans ce projet souhaitent participer à un autre projet linguistique Comenius 1.2.

 

Résultats de l’évaluation des élèves tchèques:

 

Question

Réponse

1. Précisez quel est l’objectif principal du projet :

 

■  visiter un pays étranger;

■  étudier dans un pays étranger ;

■ apprendre une langue étrangère enseignée et moins enseignée en prenant     conscience des valeurs du patrimoine culturel européen et en se développant une citoyenneté active à la fois  -  13 (100%)

 

2. Y a-t-il des ressemblances entre le tchèque et le roumain ?

 

■  oui -7 (53,84%)

■  non – 4 ( 30,76%)

■ je ne sais pas – 2 (15,39%)

 

3. Considérez-vous les connaissances acquises pendant le cours trilingue roumain-français-tchèque

 

■  très utiles ? – 1 (7,69%)     

■  assez utiles   ?- 12 (92,30%)          

■  pas de tout utiles ?

 

4. Quel est le pourcentage estimatif de votre utilisation du roumain / tchèque dans le pays partenaire ?

 

■  75% -                     

■  50%-             

■  25% - 13 (100%)

 

5. Quel est le pourcentage estimatif de votre utilisation du français durant le projet ?

 

■  100% -                   

■  50% - 12 (92,30%)                        

■  25% - 1 (7,69%)

 

6.  En quelle mesure la traduction des légendes, mythes et contes de fée vous a aidé à renforcer vos connaissances de français ?

 

■  beaucoup – 6 (46,15%)                 

■  assez – 7 (53,85%)            

■  peu -

 

7. Considérez-vous que la mise en scène du scénario d’un conte de fée vous a permis de mettre en valeur

 

■  l’esprit ludique – 1 (7,69%)

■  l’art de l’interprétation – 10 (76,92%)        

■  le langage corporel – 2 (15,3)

8. En quelle mesure les visites de documentation vous ont-elles aidé à redécouvrir et redéfinir la culture de votre pays ?

 

■  beaucoup – 7 (53,85%)                 

■  assez – 6 (46,15%)            

■  peu

9. Qu’est-ce que vous avez apprécié le plus pendant les visites de documentation dans le pays partenaire ?

 

■  la qualité de vie – 1 (7,69%)                      

■  la culture – 10 (76,92%)                

■  le paysage- 2 (15,38)

10.  Comment les activités du projet vous ont développé les habiletés dans l’utilisation de TICE ?

 

■  beaucoup – 4 (30,76%)                 

■  assez – 8 (61,53%)            

■  peu – 1 (7,69)

11. Qu’est-ce que vous avez apprécié le plus dans le pays partenaire ?

 

■  l’hospitalité – 13 (100%)    

■  les plats traditionnels           

■  l’esprit communicatif

12. Après avoir vécu cette première expérience du travail dans un projet linguistique Comenius 1.2, aimeriez-vous prendre part à un autre ?

 

 

■ oui- 12 (92,3%)                  

■  non  -          

■  je ne sais pas – 1 (7,69%)

Interprétation des réponses:

 

Tous les élèves tchèques impliqués dans le projet ont démontré la connaissance de l’objectif principal du projet et 53,84% d’entre eux ont estimé qu’il y a des ressemblances entre le tchèque et le roumain. Les connaissances acquises pendant les cours trilingues roumain – français – tchèque ont été appréciées assez utiles, tous les élèves affirmant qu’ils ont utilisé ces connaissances en proportion de 25% dans le pays partenaire. L’utilisation de la langue française les a aidés à améliorer le niveau des connaissances en grande mesure 53,84% d’entre eux et assez beaucoup 46,15%. Pendant les visites de documentation 53,84% des élèves ont apprécié la redécouverte de leur propre culture  et 76,92 ont apprécié le plus la découverte de la culture roumaine. Tous les élèves tchèques ont considéré l’hospitalité comme étant la qualité la plus précieuse du peuple roumain et 92,3% considèrent qu’ils aimeraient participer à un autre projet linguistique Comenius 1.2.

 

            Compte rendu de l’évaluation finale

rédigé lors de la réunion finale de travail

27.04.2007

 

 

1.      Le programme a-t-il été effectué ?

2.      Sinon, quelles sont les difficultés rencontrées qui en ont empêché la réalisation ?

A la fin de ce deuxième échange d’élèves nous pouvons dire que nous avons réalisé tout ce que nous nous sommes proposés dès le début. Nous avons eu seulement un retard en ce qui concerne l’accomplissement du planning initial  des activités dans le sens que les activités prévues pour les mois de décembre – janvier (l’écriture du scénario du conte de fée du partenaire) ont été remises pour les mois de février - mars à cause du programme chargé des élèves à la fin du premier semestre. De même, nous avons eu tous les matériels pour le site Internet à la fin de notre deuxième échange d’élèves en République Tchèque.

 

3.      Quels sont les progrès des élèves dans l’acquisition des rudiments de la langue du partenaire et dans la maîtrise de la langue étrangère étudiée dans tous les deux établissements (le français) ?

L’évaluation de notre projet a commencé, du  moins pour la part roumaine, dès la mise en place du projet lorsque nous avons constaté que e’était difficile, voire impossible, de trouver dans la région un professeur qui enseigne le tchèque et que cela allait être mieux de trouver une autre formule pour l’apprentissage de cette langue. C’est comme ça que l’idée de concevoir un cours trilingue nous est venue. De plus, vu que le tchèque a une prononciation assez difficile nous avons alors pensé à étudier cette langue ensemble pendant les échanges d’élèves. Les élèves ont appris quelques formules usuelles pour pouvoir entamer une communication dans la langue du partenaire. A la fin du cours trilingue ils savent saluer, remercier quelqu’un, se présenter, demander des informations, poser des questions, exprimer la date, parler de la parenté et exprimer leurs préférences culinaires. Ils ont atteint ainsi au niveau A1, utilisateur élémentaire introductif.

            On constate également des progrès des élèves dans la maîtrise de la langue  française car les élèves ont utilisé des notions de grammaire et de lexique pour la traduction des textes, l’analyse des contes de fée, la réalisation du glossaire trilingue et l’écriture du scénario ainsi que des actes de parole dans la conversation, la correspondance et le jeu de rôle.

            En observant directement leur travail dans les ateliers de traduction, la réalisation des journaux de documentation et leurs interactions tout au long du projet on a constaté qu’un nombre de 10 élèves  sur 28 (35,71%) ont atteint au niveau de compétence B2, utilisateur indépendant avancé selon les critères de compétence du Cadre Européen commun de  référence pour les langues, tous les autres atteignant au niveau B1.

            Nous espérons que ces acquis langagiers du roumain / tchèque et français seront développés et affinés par la participation des deux pays dans un nouveau projet européen dont la candidature vient d’être soumise à l’attention de la Commission Européenne.

 

4.      Quels progrès constate-t-on dans la maîtrise des techniques théâtrales et informatiques ?

 

De toutes les activités du projet, la mise en scène d’un conte de fée a été la plus chérie par les élèves. Ils se sont  impliqués tout au long du déroulement de cette activité car à part les acteurs, les autres ont joué eux aussi un rôle dans la mise en scène de la pièce de théâtre. Certains ont écrit le scénario, d’autres se sont occupés de la réalisation des accessoires en vue de la dramatisation (décors, costumes, maquillage), du son, des techniques théâtrales. On a choisi ensemble les personnages interprétés par les membres du groupe, on a approfondi le texte, on a exercé les gestes, la mimique, le timbre de la voix en suivent les indications scéniques, on a préparé le jeu de scène (l’emplacement des décors, les positions des personnages sur la scène, les entrées et les sorties sur les planches). On a fait appel aux expériences culturelles antérieures (visionnement de films, spectacles), on a assisté au musical Golem et après on a analysé tous les éléments qui ont fait le succès de ce spectacle.

            On a appris beaucoup les uns des autres, par exemple les élèves roumains ont été aidés par les élèves tchèques à réaliser une partie des décors et les élèves roumains ont expliqué aux élèves tchèques les éléments magiques qui apparaissent dans le conte roumain (la massue qui se déplace, frappe la porte et la table et se pendre dans le clou, etc.). Après les représentations théâtrales on a discuté sur les points forts et les points faibles de leur interprétation et les moyens pour remédier à la qualité de leur travail.

On a constaté aussi des progrès dans la maîtrise des techniques informatiques car, à part l’utilisation de l’Internet pour la réalisation de la correspondance ou pour la recherche des informations, les élèves ont travaillé avec de divers logiciels (Corel Draw X3, Power point, Nero Burning Rom) pour la réalisation des affiches, des présentations du projet, des couvertures pour le DVD et de traitement des images et des enregistrements. On a appris également comment réaliser, gérer et lancer un site internet à l’aide des logiciels Macromedia Flash 8, Microsoft Frontpage, Namo web editor.

On doit souligner aussi que les professeurs mêmes ont vécu une expérience pédagogique enrichissante et ont beaucoup appris de leurs élèves en matière des TICE.

 

5.      En terme de contenu concernant les valeurs du patrimoine culturel européen et l’éducation à la citoyenneté, qu’est-ce que les élèves ont appris ?

            L’union Européenne est un ensemble de pays avec des traditions et langues différentes mais aussi avec des valeurs communes. Ce sont ces valeurs que défend l’Union Européenne en instaurant une coopération toujours plus étroite entre ses peuples, en renforçant l’unité tout en préservant la diversité, par les décisions prises le plus près possible du citoyen. C’est d’ailleurs ce que les élèves roumains et tchèques ont appris en participant à ce projet. Ils se sont rendu compte que dans ce monde de plus en plus interdépendant les peuples doivent collaborer dans un esprit de curiosité, de tolérance et de solidarité. Ils ont donné plus d’attention à la citoyenneté active par leur attitude en classe et en dehors de la classe, ils ont démontré une bonne ouverture d’esprit à l’égard d’autres réalités (ethniques, religieuses, sociales).

 

6.      Qu’est-ce qu’ils envisagent à faire, de manière collective ou individuelle, pour aller dans le sens du partage des valeurs culturelles ?

            Le questionnaire appliqué aux élèves à la fin projet démontre que la plupart d’entre eux (25 élèves sur 28) souhaite s’investir dans un nouveau projet européen. Toujours pour aller dans le sens du partage des valeurs culturelles, au niveau européen, les élèves roumains ainsi que leurs partenaires tchèques envisagent à inscrire le projet dans les programmes européens e Twinning et European Label. Grâce aux liens d’amitié qui se sont tissés entre eux, quelques-uns des élèves roumains et tchèques se sont invités réciproquement à revenir dans le pays partenaire et approfondir ainsi leurs connaissances langagières et culturelles.

            Au niveau national, ils vont organiser des rencontres au sein de la communauté locale pour promouvoir leurs travaux par des présentations power point du projet, visionnement des spectacles dramatisés, présentation du site internet, des films réalisés pendant les visites de documentation. De cette manière, parents, collègues, amis et représentants des autorités locales auront accès à une autre culture.